Fabien MERLAUD (Thèse juin 2014), Université Paul Sabatier

mardi 3 juin 2014
par  infos 3slf
popularité : 24%

La soutenance de thèse de Fabien Merlaud (Laboratoire PRISSMH - Toulouse 3) aura lieu le lundi 23 juin 2014 à partir de 14h à l’UFR STAPS de Toulouse :

La médecine de l’obésité en France. Sociologie des engagements experts dans la normalisation de la corpulence

Jury :
Directeur de thèse : Philippe Terral, MCF-HDR, Université de Toulouse III Paul Sabatier
Président du jury : Francis Chateauraynaud, Directeur d’études, École des Hautes Études en Sciences Sociales
Rapportrices :
Claire Perrin, MCF-HDR, Université de Lyon I Claude Bernard
Cécile Collinet, PU, Université Paris-Est Marne La Vallée
Examinatrice : Anne Mayère, PU, Université de Toulouse III Paul Sabatier

Vous trouverez ci dessous (format PDF) un résumé de ce travail.


Résumé :

Centrée sur l’étude de la médecine de l’obésité en France, cette thèse cherche à saisir comment les engagements experts reconfigurent les normes relatives à la corpulence des individus et à leur santé et en quoi ils sont susceptibles d’influer sur les orientations d’une politique nutritionnelle.
L’analyse proposée repose, premièrement, sur l’étude dans le temps de la mise à l’agenda politique de la nutrition en tant que problème de santé publique jusqu’au surgissement récent de la question plus spécifique de l’obésité.
À travers la politique nutritionnelle mise en place et le Programme National Nutrition Santé (PNNS), c’est principalement le marché de la minceur qui trouve là un écho formidable pour se développer, et ce, dans au moins trois directions : la production et la vente d’anorexigènes, celles d’alicaments, ainsi que la publication et la commercialisation de régimes alimentaires. L’argument de santé publique devient, pour l’ensemble des acteurs engagés dans ce domaine, un procédé rhétorique permettant de se situer du bon côté de la frontière du « sain » et du « malsain ». Face à cette réappropriation dans les secteurs agroalimentaires et pharmaceutiques, c’est l’existence même du PNNS et de ses outils de prévention qui font débats. Ses promoteurs sont exposés à trois types de controverses autour du statut attribué à l’obésité et ses conséquences sur la santé, autour des dispositifs de prévention, et des dispositifs de prise en charge.
En vue de saisir ces transformations, nous étudions, dans un deuxième temps, les développements, les connaissances et les dispositifs qui viennent à l’appui de ces jugements experts.
Les controverses donnent à voir l es références normatives existantes et, en même temps, elles sont le lieu où d’autres « paris » sur l’avenir, contestant la tendance épidémique et pathologique de l’obésité, sont rendus crédibles. Enfin, ces différentes appréhensions peuvent conduire à des divergences mais également à des constats partagés.
La recherche propose également d’interroger les frontières de la médecine de l’obésité établies par les experts qui présentent unanimement leurs interventions comme « pluridisciplinaires » alors que des voix s’élèvent contre une médecine qui ne parviendrait pas à faire maigrir durablement.

Mots clés  : Obésité – Expertise – Santé publique – Socio-informatique – Prospéro – Analyse textuelle



Documents joints

Thèse Merlaud 2014

Brèves

18 novembre 2013 - L’européanisation des politiques sportives

L’européanisation des politiques sportives Séminaire international et interdisciplinaire (...)

13 novembre 2013 - Séminaire de recherche EHESS année universitaire 2013-2014

Séminaire de recherche EHESS année universitaire 2013-2014 Le football à l’épreuve du fait (...)