André SUCHET (HDR novembre 2019), Université Bordeaux-Montaigne

jeudi 9 janvier 2020
par  Sandrine Knobé
popularité : 15%

Pratiques récréatives et médiations territoriales. Contribution à une géographie sociale et culturelle du sport, du tourisme et des loisirs

André Suchet soutiendra son Habilitation à Diriger des Recherches le vendredi 22 novembre 2019. Université Bordeaux-Montaigne, UMR-CNRS PASSAGES

Jury :
Jean-Pierre Augustin, Professeur émérite de l’Université Bordeaux-Montaigne, garant.
Anna Maria Pioletti, Professeure à l’Université de la Vallée d’Aoste (Italie), rapportrice.
Robert Stebbins, Professeur émérite de l’Université de Calgary (Canada), rapporteur.
Thierry Terret, Délégué ministériel aux Jeux Olympiques et Paralympiques 2024, président du jury.
John Tuppen, Chargé de mission scientifique auprès du HCERES, examinateur.
Hélène Velasco-Graciet, Présidente de l’Université Bordeaux-Montaigne, examinatrice.

Résumé
Le mémoire inédit, premier volume de cette habilitation à diriger des recherches, est organisé en deux parties qui présentent ma position et mon projet scientifique en géographie sociale et culturelle autour du sport, du tourisme et des loisirs.
La première partie engage une réflexion anthropo-géographique sur les cultures humaines du mouvement non productif (au sens de Renson, 2004) en soulignant l’importance des pratiques exploratoires de nature comme cinquième branche qui complète le schéma de ces cultures humaines formalisé initialement autour de quatre branches : la dimension ludique, la compétition, l’exercice gymnique et les activités d’expression. Cette première partie ouvre ensuite la perspective d’une géographie sociale et culturelle des médiations territoriales produites par toutes ces formes de pratiques et notamment celles-là mêmes le plus directement dépendantes d’une relation forte à l’espace terrestre. Il s’agit dès lors de montrer comment le concept de médiation territoriale (Augustin, 2000, 2017) signale le rôle des multiples régulations entre l’individu et les espaces qu’il s’approprie. Enfin dans un dernier chapitre de cette première partie, nous précisons nos différentes méthodes de recherche et rappelons un parcours qui, après nos premiers travaux d’études individuelles, s’organise de plus en plus sur un travail fondé sur le lien formation-recherche.
La seconde partie présente mes recherches en cours et projets d’étude, valorise les travaux de terrain résultant de mes recherches passées, actuelles ou en projet en les resituant dans les quatre processus qui participent selon moi aux médiations territoriales. Le premier est celui de l’appropriation sociale et culturelle d’un territoire qui est illustré par les recherches concernant les pratiques de nature, celle du surf sur la côte Atlantique et celle du canyoning en moyenne montagne ou d’autres activités qui participent au développement des arrière-pays touristiques de la Méditerranée. Le deuxième processus est celui de l’aménagement discuté à partir des transformations de l’espace naturel pour le canyoning et la découverte à pied des canyons et de l’édification urbaine d’infrastructures d’envergure européenne pour les sports collectifs, en particulier le football, avec la réalisation du nouveau grand stade de Bordeaux, Matmut Atlantique. Le troisième est celui de l’artificialisation des milieux naturels d’activités dans les espaces urbains, qu’il s’agisse des structures artificielles d’escalade ou de la création récente de sites aquatiques pour la pratique du surf et de ses dérivés. Enfin, le quatrième processus est celui de l’abandon des sites aménagés qui se transforment en friches sportives comme c’est le cas de certaines installations olympiques après la fin des compétitions internationales et sinon, à l’échelle régionale, des frontons de pelote basque participant d’une dimension identitaire du rapport à l’espace concerné. Cette mise en cohérence s’inscrit dans un positionnement qui vise à rassembler synthèse et projets à partir de mes principaux terrains d’étude.
Le deuxième volume retrace mon parcours à travers un texte réflexif d’une longueur de 40 pages, puis détaille ma production scientifique. Une sélection de 21 publications significatives de mes recherches est intégrée à ce volume.


Brèves

18 novembre 2013 - L’européanisation des politiques sportives

L’européanisation des politiques sportives Séminaire international et interdisciplinaire (...)

13 novembre 2013 - Séminaire de recherche EHESS année universitaire 2013-2014

Séminaire de recherche EHESS année universitaire 2013-2014 Le football à l’épreuve du fait (...)