Jean-François MAREC

dimanche 26 janvier 2014
par  Jean-François MAREC, Michel Koebel
popularité : 17%

Situation professionnelle

Professeur d’EPS depuis janvier 1980
Doctorant à l’école doctorale "Sciences Humaines et Sociales" (SHS-507) - LABERS - EA 3149 - UFR Lettres et Sciences humaines - UBO de Brest

Codirecteurs de thèse : Alain VILBROD & Thierry MICHOT

Adresse électronique  : jf@marec.bzh

Thèmes de recherche

Titre de la thèse en cours : « Des Professeurs d’EPS expérimentés (dix ans et plus d’ancienneté) de Bretagne vus par eux-mêmes : étude sociologique de leurs identification(s) professionnelle(s) dans l’Enseignement Public et dans l’Enseignement Privé »

Présentation générale

Ma thèse en Sociologie de l’EPS est dans la continuité directe de mon mémoire de Master. Dans ce précédent travail de recherche, j’avais déjà abordé les identités professionnelles des professeurs d’EPS. J’y confirmais « l’importance des éléments indispensables à la socialisation professionnelle des enseignants d’EPS : la formation initiale, l’expérience acquise auprès des collègues de travail, l’utilisation d’internet et la pratique en club (d’une ou plusieurs activités physiques) ».
C’est l’influence de ces éléments extérieurs que je veux étudier en prolongeant et en enrichissant mes recherches par une étude de « sociologie descriptive » des identités professionnelles des enseignants d’EPS.
Je pars du postulat empirique que les professeurs d’EPS construisent leur(s) identification(s) professionnelle(s) tout au long de leur carrière. Je pense également qu’il peut y avoir des différences de fonctionnement -et de conception- selon que l’on enseigne dans l’Enseignement Public ou dans l’Enseignement Privé. Mon travail de recherche lors de mon Master a déjà apporté beaucoup de réponses à ces problématiques que j’approfondis maintenant. Des données plus qualitatives conforteront mes hypothèses mentionnées précédemment. Pour l’instant, j’ai construit ma thématique en quatre points :
1. Quels éléments sont intervenus dans les différentes acculturations identitaires de ces enseignants (sexe, formations initiale et continue, établissements d’exercice, collègues, etc.) ?
2. Comment ces professeurs analysent-ils l’évolution de leur discipline et celle du métier d’enseignant ? Par rapport à quoi, à qui et pourquoi ?
3. Enseigne-t-on différemment selon que l’on est une femme ou un homme ? Par rapport aux activités physiques sportives et artistiques (APSA), aux élèves, etc. ?
4. Y a-t-il une(des) différence(s) entre des Professeurs d’EPS du public et du privé en Bretagne ? Si oui, lesquelles et dans quel(s) domaine(s) ?
Ma thèse est construite sur un entretien semi-directif enregistré et sur un « Remarques complémentaires et Libres propos » par écrit. L’entretien est en réponse au ‘‘fil conducteur d’entretien’’ envoyé à chaque professeur. J’en fais une analyse empirique (puis peut-être une autre, textuelle, à l’aide d’un logiciel d’analyse des données lexicales, de type Prospéro par exemple). À l’issue de l’entretien et de son analyse, chaque interviewé-e peut éventuellement compléter ses réponses sur un fichier Word envoyé par courriel.
Le principe opérationnel de mon étude est également basé sur :
-  l’égalité entre hommes et femmes ;
-  l’égalité entre enseignants du public et du privé ;
-  la recherche d’équilibre entre les différentes tranches d’âge ;
-  la recherche d’équilibre entre les établissements (ruraux, urbains et péri-urbains) ;
-  la recherche d’équilibre entre les différentes structures de ces établissements (collèges, LEGT, LP) ;
-  la recherche d’équilibre en nombre par département breton.
-  etc.

Publications et communications

1- En attente de publication d’un article
2- Mémoire de Master consultable également sur le site EPS de l’académie de Rennes

Master "EPS et Métiers de l’Enseignement" de JF. Marec.


Navigation

Articles de la rubrique

  • Jean-François MAREC